banner

Ostéopathe Paris 9 - Bébés

Images

Nourrissons


Le bon déroulement de la naissance dépend entres autres de la présentation du fœtus, c’est pourquoi l’accouchement peut être le premier traumatisme pour le nouveau-né.


Plusieurs causes peuvent amener à des dysfonctions ostéopathiques, pouvant générer des troubles fonctionnels des structures crâniennes et ainsi perturber le développement :


  • si l'accouchement a été trop long ou trop court
  • l'emploi des spatules, forceps ou ventouses
  • si l'enfant a été prématuré
  • en cas de cordon ombilical enroulé autour du cou
  • si la présentation du foetus a été par le siège, l'épaule, le front ou la face
  • si l'expulsion a nécessité une forte pression sur le ventre de la mère, une souffrance du foetus voir une réanimation

De nombreux symptômes peuvent nécessiter une consultation ostéopathique pour le nourrisson. 

A court terme elle permet d’améliorer le confort, le sommeil et la prise alimentaire du bébé.

A moyen et long terme, la prise en charge ostéopathique permet de prévenir les déviations rachidiennes, les asymétries crâniennes (plagiocéphalie), les torticolis musculaires, les dysfonctions ORL telles que les otites, les difficultés respiratoires sans oublier également tous les troubles digestifs telles que les constipations, les reflux, les coliques, les ballonnements, les régurgitations et tous autres signes d’inconfort gastrique.

Les pleurs, l’irritabilité et les troubles du sommeil sont autant de symptômes qui peuvent nécessiter une consultation pour le bébé chez un ostéopathe.

Le nourrisson étant un être à part entière, comme pour toute consultation il est indispensable de s’appuyer sur la sémiologie des syndromes cliniques sur lesquels reposent le diagnostic d’exclusion et le diagnostic différentiel qui conduirait à renvoyer le nourrisson pour une prise en charge médicale.

La consultation nécessite une interaction, une communication par le regard et le toucher entre l’ostéopathe et le nourrisson ; et une lecture attentive du carnet de santé qui nous renseigne notamment sur l’âge gestationnel de la mère, l’évolution du poids, de la taille et du périmètre crânien du bébé et le mode d’accouchement. Toutes ces données sont d’autant d’informations qui aident l’ostéopathe à une bonne prise en charge du nouveau-né.